Le Secrétaire général des Nations Unies, par mandat du Conseil des droits de l`homme des Nations Unies, peut nommer des rapporteurs sur certaines questions thématiques ou sur la situation des droits de l`homme d`un pays donné. Certains des rapporteurs thématiques sont en fait des groupes de travail, tous pris ensemble sont également appelés les procédures spéciales du Conseil des droits de l`homme. Les rapporteurs examinent et surveillent les problèmes des droits de l`homme et recommandent des solutions. La gravité, l`ampleur et la nature des violations continues appellent à la justice. Les victimes, y compris celles qui vivent à l`intérieur du pays et celles qui l`ont fui, méritent réparation. Étant donné que les voies nationales d`une telle réparation sont inexistantes, la communauté internationale doit continuer à agir en vue de mettre fin à l`impunité généralisée qui prévaut dans le pays. Le haut-commissaire adjoint a rappelé au Conseil que, comme l`a indiqué le Rapporteur spécial, il ne pouvait y avoir “aucune solution durable aux sorties de réfugiés tant que le gouvernement n`aurait pas respecté ses obligations en matière de droits de l`homme”. [5] le premier rapport du nouveau Rapporteur spécial, Fionnuala Ní Aoláinon, à la soixante-deuxième session de l`Assemblée générale (A/72/43280), avance la version non modifiée en général, les rapporteurs de pays des Nations Unies sont nommés pour un an, avec la possibilité de renouveler le terme chaque année. Ils reçoivent du personnel et du soutien logistique du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l`homme. Les organisatoins ont exhorté les États membres et observateurs du Conseil à soutenir et à coparrainer à la prochaine session une résolution rationalisée qui reflète fidèlement la gravité de la situation sur le terrain, renouvelle le mandat du Rapporteur spécial dans le cadre le point 4 de l`ordre du jour du Conseil, et définit un cadre pour les réformes nécessaires pour améliorer la situation des droits de l`homme dans le pays et faire progresser la responsabilisation.

Lettre conjointe du Rapporteur spécial aux organes compétents de l`Union européenne pour faire progresser le plein respect des droits de l`homme dans la réglementation de la prévention de la diffusion de contenus terroristes en ligne le Rapporteur spécial a été mandaté par le Conseil des droits de l`homme résolution 6/37 (voir texte intégral en anglais, Français, espagnol, chinois, arabe et russe): “le recueil du Rapporteur sur la liberté de religion ou de conviction” est lancé, ce qui inclut des extraits des rapports de 1986 à 2011 organisés par thèmes du Rapporteur spécial cadre pour les communications les rapporteurs nationaux ne sont pas un instrument pour revendiquer les droits individuels de l`homme; Toutefois, leurs rapports approfondis sur la situation des droits de l`homme de tout pays peuvent donc être déterminants pour encadrer tout cas individuel originaire de ce pays. Le mandat du Rapporteur spécial fournira à nouveau un espace utile pour identifier les meilleures pratiques par les États et s`engager avec eux pour les échecs d`établir des mécanismes de contrôle et des mesures correctives.